Copropriétaire-consommateur à partir de 100 euros

Le principe de base des fermes Amabio étant que les consommateurs de ses produits sont aussi ses propriétaires, pour devenir bénéficiaire de ses fruits, légumes et œufs, il faut au minimum investir cent euros de part de copropriétaire des terres agricoles.

La première ferme AMABIO se situe dans le Gard. Elle est le premier maillon d’une série de fermes dans toute la France. Être propriétaire d’actions de la Foncière Amabio a une valeur patrimoniale. Ainsi pour vendre une parcelle ou une propriété entière de la Foncière Amabio, il faut l’unanimité des actionnaires requise par ses statuts. Impossible à obtenir, c’est donc une garantie de pérennité des actions de la Foncière Amabio.

En outre avec le temps chacun ou chacune, au cours des déménagements ici ou là, trouvera une ferme Amabio de proximité dont il ou elle sera de fait copropriétaire. Dans le cas d’un déménagement a au lieu dans une grande ville (Paris, Lyon, Nice, Toulouse, Aix-Marseille, etc) les livraisons seront possibles  une fois par semaine. Conséquence, il faudra compenser le déficit du bilan carbone et calorique par des plantations en agroforesterie.

L’action de la Foncière Amabio SAS valant cent euros, c’est le « ticket » minimum d’entrée que nous souhaitons supérieur pour acheter de nouvelles terres au fur et à mesure de l’arrivée de nouveaux actionnaires, copropriétaires de fait de la totalité des fermes de la Foncière Amabio de France.

Chaque ferme Amabio est donnée en fermage ou métayage à des Maîtres-Jardiniers regroupés en société civile d’exploitation agricole locale. Ils sont salariés, ont un cahier des charges à suivre et sont maîtres à bord tout en étant solidaires.